Rechercher

Mise à jour 12/12/21

La grippe qui nous aurait soi-disant abandonnée est en fait plus que présente parmi nous. Elle s'est enracinée dans le collectif à un niveau bien plus subtil. Elle crée cet état grippal qui frémi juste en dessous de la surface. Elle bourdonne sourdement dans nos cellules créant un inconfort dans la majorité du collectif. Pourtant rien n'est. Il suffit d'ouvrir ses yeux, vers ses cieux, pour que cet état grippal, ce grippage du collectif sur Soi, puisse prendre fin. Car qui dit qu'on se prend la tête, qu'elle part est nous quelle part est l'autre. Anxiété, peur, sienne ou pas?


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout